24 Février 2018 – Pistage

Je Suis La Piste « vu à la TV » sur France 3 Périgords   😀

Matinée d’initiation et après-midi de perfectionnement au Pistage animalier dans les bois de Beauregard-et-Bassac (24), sous les caméras de France 3 Périgord.

Les groupes du matin et de l’aprèm’ et l’équipe de France 3 Périgord.
Diverses traces trouvées en chemin…
  
Les exercices d’éveil des sens, d’auto-pistage et les moulages d’empreintes.

Merci à Tiphaine, Mathilde, Ronan, Marie-Claire, Pascal, Bernard et Pierre pour votre curiosité et votre bonne humeur.  A l’équipe de France 3 (Philippe et Florian) pour votre présence et votre sympathie.  Et à Andréas pour le prêt des magnifiques bois !

1 & 2 Nov 2017 – Wild Trip #09

Nouvelle expédition sauvage sous le soleil du Périgord, avec pour mission de faire du feu par friction.  Nous avons pu effectuer un très exaltant pistage actif de deux Chevreuils qui nous ont menés jusqu’à une petite harde de Sangliers (dont 3 Marcassins)… pas de photos de nos amis à 4 pattes, beaucoup trop rapides.  Avons profité de magnifiques paysages (dès fois très vertigineux).  Dormi sur le territoire du Blaireau qui fût très curieux en milieu de nuit (pleine Lune).  Cueilli et consommé des baies de Genièvre (en marchant), de la Ciboulette en haut de la falaise (dans nos chapattis) et de la Clématite (fumée directement la tige).  Côté feu, nous avons (re)découvert un moyen très pratique de capter et conserver la braise jusqu’au camp : la galle du Chêne !  Sa consistance très aérée en fait un excellent substitut au classique Amadou… et c’est beaucoup plus pratique à transporter !
Cadeaux de la Nature 🙂

Le Feu !  Friction, utilisation de la galle du Chêne pour la braise, et foyer.

Macro-pistage (Sanglier) et Micro-pistages (Passereau et Souris).

Le Crou et notre nouveau sac JSLP … bientôt disponible 🙂

Magnifiques vues !

1er Sept 2017 – Préhistoire ALSH Chalagnac

Voyage dans le temps à l’Accueil de Loisir « Les P’tites Canailles«  de Chalagnac (24) !  Les enfants ont étudié la préhistoire et créé leur grotte ornée de peintures à l’ocre de Bisons, Mammouths, Rhinocéros laineux, Chevaux et Chasseurs.  Puis, devant leurs parents réunis pour un spectacle, le vrombissement du Rhombe les a projeté dans le passé et les sons de la Flûte harmonique et du Didgeridoo les ont transformés en leurs animaux totem.
Décoration de la grotte de la tribu des Kanayes.
Peintures tribales et danses des transformations.

24 Août 2017 – Air & Espace à Montrem

Atelier sur le thème de l’Air et de l’Espace au Centre de Loisirs de Montrem (24).  L’intervention concerne plus spécifiquement l’Air avec l’apprentissage de la fabrication d’avions en papier (dont un modèle simple et stupéfiant, le Vortex !) et les secrets d’un bon lancer.  Puis avec la confection et le lancer de Boomerangs-qui-reviennent en boîtes de biscuits de récup’, agrémenté d’une légende Aborigène sur cet objet étonnant !

Les Avions en papier …

… et les Boomerangs et la Légende Aborigène au son du Didgeridoo !

25 Juillet 2017 – Pistage ALSH Chalagnac

Les enfants de l’Accueil de Loisirs Les P’tites Canailles de Chalagnac (24) s’initient au Pistage dans les bois alentours dans le cadre de leur thématique sur la préhistoire.  Nous avons vu des traces de Renards, Chevaux, Chevreuils, mais aussi compris pourquoi les Hirondelles volent bas par temps de pluie et caressé des Scarabées arc-en-ciel !

Lun 17 Juillet 2017 – Pistage ALSH Atur

Atelier d’initiation au Pistage en forêt pour les enfants (6 à 12 ans) de l’Accueil de Loisirs d’Atur (24).  Un Renard nous a offert une touffe de ses poils pris dans un fil barbelé, des Chevreuils ont frottés leurs bois contre des noisetiers, et des Araignées nous ont appris quelques secrets de trappeurs !

Dim 18 Juin 2017 – Beaupouyet

Ateliers d’initiation au Pistage en Forêt de Beaupouyet (près de Mussidan – 24) lors de la Fête de la Pleine Nature.  Sur la piste des Écureuils, des Chevreuils, des Chevaux et des Oiseaux.  Dès notre arrivée, nous tombons nez-à-bec avec un oisillon en plein milieu du parking.  Ce petit Rougequeue noir a raté son 1er envol et nous avons dû le remettre dans son nid avec ses frères et sœurs avant qu’il ne se fasse écraser.  Contrairement à la croyance populaire, les parents ne vont pas rejeter un oisillon parce qu’un humain l’aura touché : leur odorat n’est en général pas très développé.  Une heure plus tard, les 3 frangin(e)s ont réussi à quitter le nid de leurs propres ailes 😀  Pour en savoir plus sur le comportement à adopter si vous trouvez un oisillon tombé du nid, je vous invite à lire cette super BD de ma consœur BDaste > Mara 

Stand JSLP et sauvetage d’un oisillon.

Lun 8 Mai 2017 – Propulseur

Journée gratuite de découverte du Propulseur à St Chamassy avec Damien et Fran6co.

Pour venir, suivez les sagaies !

 
Sous un ciel frais et dégagé, la trentaine de participants a pu en apprendre plus sur cette arme préhistorique bien antérieure à l’Arc, et utilisée bien plus longtemps.

Très bonne ambiance sur la prairie de St Chamassy !

 
Sur le terrain balisé et après avoir assimilé les consignes de sécurité, ils ont pu l’utiliser en lançant des séries de 3 sagaies en Noisetier sur nos cibles Marguerite et Papaille 🙂

Les tireurs en pleine action !
 
Merci à tous les participants pour votre bonne humeur et votre curiosité !
A bientôt sur la Piste…
Seules Marguerite et Papaille (nos cibles) ont fini aux Urgences  🙂

17 Avril 2017 – Wild Trip #05

L’inspiration m’est tombée dessus en pleine nuit : les Campings Furtifs deviennent désormais des Wild Trips, et tout un projet s’est mis en place dans ma tête et ne demande qu’à voir le jour, le plus sauvagement possible !  Piste à suivre…

Vues, traces et Tracks

Nous étions 3 pour cette 5e sortie : Yannick, Damien et Fran6co.
Notre mission : toiser le village des Eyzies et revivre simplement le temps d’une nuit comme nos ancêtres Cro-Magnons !

Le Feu !  Naissance, chaleur, lumière, cuisson et préhisto-TV !

Cette nuit dehors fut une initiation pour Yannick, qui s’est débrouillé comme un chef : responsable du feu, il a supervisé la collecte du bois sec et des pierres de l’âtre, et il l’a allumé « à la moyenâgeuse » (briquet acier et silex).  En suivant nos conseils, il a fabriqué sa première sagaie et son propulseur.  Il a même pris plaisir à déambuler pieds nus autour du camp !
Au menu : nos désormais très fameux chapattis !  Et au programme : pistage, lancer de sagaies, jeu Tracks et discussions et rêveries au coin du feu.

Propulseurs et sagaies.  Fabrication et lancers.

Si ces petites expéditions ont changé de nom, elles ont gardé leur objectif de furtivité.  Malheureusement, nous n’avons pas pu faire autrement que de croiser courtoisement deux groupes de deux promeneurs.  A part eux, c’est mission réussie !

Le départ.  Un site nettoyé et sans traces

Au retour, nous faisons un crochet au Pôle International de Préhistoire où nous pouvons contempler notre zone de camping sur la grande maquette en relief.  Et (message pour mes élèves dessinateurs et BDastes) j’y ai déposé vos participations au concours « Lascaux » !

Retour à la civilisation… au Pôle International de Préhistoire (y’a pire!).

9 Juillet 2016 – Atelier + Concert

Dernier atelier dédié aux Aborigènes.  Les participants se sont initiés au Boomerang, au Propulseur, au Didgeridoo et à la Peinture traditionnelle à l’ocre sur écorce de Châtaigniers (locaux!).  Merci Francis R. pour le prêt du « Château » de St Avit  🙂

Puis ils ont enchaîné sur un concert au restaurant de Ste Alvère (24) La P’tite Factory :

BUNDJALUNG KUNJIEL

La troupe d’artistes Aborigènes d’Australie Bundjalung Kunjiel débarquera en Europe le 15 Juin pour 3 mois.  Au programme : des danses et chants sacrés et ancestraux, de riches échanges culturels, des ateliers de didgeridoo et de peinture, des festivals, des visites de grottes ornées, de la bonne humeur et des surprises.

http://jesuislapiste.blogspot.fr/p/bundjalung-kunjiel-2016.html
Clik pour connaître le programme !

Sam 21 Mai – Didj’Trad

Atelier Didj’Trad sous le Soleil au Château de StAvit.  Les participants ont découvert l’aspect culturel derrière cet instrument australien multi-millénaire, mais aussi les bases pour en sortir un son, pour le moduler et les façons typiquement Aborigènes de le faire sonner et de pratiquer le Souffle Continu (par rebonds du diaphragme).

Ven 20 Mai 2016 – Art Pariétal

Deuxième atelier d’Art Pariétal pour les élèves de maternelle et CP de Grun-Bordas.  La semaine dernière, c’était l’initiation à la peinture à l’ocre… aujourd’hui, ils vont carrément voyager dans le temps !  Mais avant de se rendre dans notre lointain passé, il faut bien s’y préparer (peinture corporelle) et créer une porte dimensionnelle : la trace de nos mains sur les Tilleuls de la cour de récré.  Attention, concentration, un bruit étrange va se faire entendre mais il ne faut pas céder à la curiosité, ne surtout pas regarder… WohWohWohWohWohWoh… WOUFWOUFWOU WOUFWOUF WohWohWoh.
Le Rhombe magique nous a fait voyager 40.000 ans en arrière !  Les enfants sont devenus des Mammouths, des Aurochs, des Rhinocéros laineux ou des chasseurs Cro-Magnon !  Le son du Didgeridoo rythme leur vie préhistorique.  Après s’être bien imprégné de la vie de leurs Ancêtres, ils franchissent à nouveau la porte du Temps pour manger un bon repas chaud à la cantine puis raconter leur voyage à leurs parents 🙂

Dim 15 Mai 2016 – Nœuds

Atelier d’initiation aux cordages et aux nœuds lors de la Fête des Bâtons à St Laurent des Bâtons.
Les participants ont appris à faire de la corde avec de la fibre végétale (liber de Robinier), à rendre de la simple ficelle de cuisine 64x plus costaud en un tournemain, et à décliner le nœud simple de diverses façons dans les quatre grandes familles de nœuds (arrêt, ajut, boucle et attache).

http://jesuislapiste.blogspot.fr/2015/12/les-noeuds-dariane.html

Ven 13 Mai 2016 – Art Pariétal

Atelier d’initiation à l’Art Pariétal à l’école maternelle de Grun-Bordas (24).
Les enfants ont manipulé différentes pierres (silex, calcaire, galets, ocres) utilisées par nos ancêtres Cro-Magnon puis se sont entrainés à peindre à l’ocre sur papier les animaux représentés dans nos grottes ornées avant de passer aux choses sérieuses : observer leur galet jusqu’à y voir l’animal naturellement représenté dedans… et lui donner vie grâce aux ocres et à un pinceau en tige de bois.

Créations des Cro-mignons 🙂

Dim 8 Mai 2016 – Pistage

Atelier d’initiation au Pistage à Plazac (24) pour la fête Les Thés au Printemps.  La joyeuse petite troupe de passionnés à découvert des restes de mulots dans des pelotes de réjection de Chouette Effraie au pied du clocher, des crottes de Renard au milieu du sentier, le chant du Merle, des plumes d’Oiseau (Pic Épeiche?) sacrifié, des coquilles d’œuf, des coulées, et bien d’autres merveilles.

Je Suis La Piste tenait également son stand sous la Halle, avec les BDs de Fran6co en présentation.

Sam 2 Avril 2016 – Chant Diphonique

Avec l’arrivée du Printemps et une météo encourageante, cet atelier de Chant Diphonique a pris place en extérieur, le long de la Louyre, la rivière coulant le long de Ste Alvère.  En effet, pour les peuples qui ont mis au point ces techniques de chant (les Mongoles et Tuvains), il s’agit d’imitation des sons de la Nature pour mieux capturer l’essence des Esprits qui l’habitent… et notamment celui de l’Eau.  De plus, le gargouillis permanent du courant offre un masque sonore au bourdon de la voix, faisant ainsi ressortir les harmoniques tant recherchées.  Malheureusement, Monsieur Météo s’est un peu trompé et il a fait bien plus frais que prévu…  Mais voyons le côté positif :  il n’a pas plu, et la tension dans nos muscles pour se protéger du froid a pu être utilisée pour mieux appréhender le Xoreketeer, cette technique venant du ventre et de la gorge permettant d’enrichir toutes les harmoniques de notre voix.

Merci à Claire pour les photos.

A nouveau, tous les participants ont pu découvrir la richesse harmonique cachée dans leurs voix, et s’émerveiller en la modulant à souhait !
Merci aux courageux et courageuses Diphoneurs -euses, et à bientôt sur la Piste 🙂

Dim 20 Mars 2016 – DEUX ANS !!

Je Suis La Piste a désormais deux ans !  Pour marquer le coup en ce jour d’équinoxe, nous avons offert un atelier d’initiation au Pistage aux 15 premiers inscrits.  Les participants de tous âges sont arrivés au compte-goutte en suivant un Code des Brisées très printanier (fleurs de Coucou), avant de se camoufler pour surprendre les suivants.  Les enfants ont pu mouler des empreintes de jeunes Chevreuils, et nous avons trouvé pêle-mêle des traces de Blaireaux, de Renards, de Chevreuils (mâles et femelles), de Cerfs, de Campagnols et de Pics épeiches.  Il y avait des empreintes bien sûr (pas forcement dans la boue d’ailleurs), mais aussi des poils de bourre, des écorçages, des frottis, des fèces, des restes de repas, des coulées et bien d’autres indices de présence.  La météo fût parfaite : un sol humide pour mieux accueillir les traces et pas de pluie pour mieux nous accueillir nous 🙂 Enfin, nous avons célébré cette date-anniversaire en dégustant ensemble de bons gâteaux maison.

MERCI à tous les participants… et à bientôt pour de nouvelles Pistes !

Sam 16 Jan 2016 – Chant Diphonique

Initiation au Chant Diphonique (= Chant Harmonique) pour un petit groupe de 4 élèves très motivées !
Après un bref historique et tour géographique des différents chants « à deux voix dans une seule bouche », nous nous focalisons sur le Khöömei (et le Sygyt) de Tuva.

Schéma aide-mémoire pour faire sonner ses harmoniques.
L’atelier donne les clés d’interprétation de ce dessin 🙂

Qu’est-ce qu’une harmonique ?  Un Spectre Harmonique ?  Comment le moduler à volonté et créer l’illusion auditive de produire deux voix simultanément avec sa bouche ?  Comment gagner en stabilité ?  En précision ?  En volume ?
A travers une série d’exercices ciblés, ces questions ont trouvé leurs réponses et toutes les participantes ont réussi à produire et moduler ce son flûté tout droit sorti d’une dimension magique secrètement tramée dans notre quotidien.
Bravo à elles !  Et merci pour leur bonne humeur et leur persévérance 🙂

Les Noeuds d’Ariane

L’atelier de découverte des cordes et des nœuds.

 
Cordes et nœuds font partie des tous premiers outils de l’humanité.  Aujourd’hui,
les colles, scotchs, scratchs et autres clips en tous genres nous ont
fait oublier cet Art précieux… et pourtant toujours très utile pour
improviser un paquetage ou une attache avec presque rien sous la main.

Après une introduction à cette discipline, vous apprendrez à fabriquer votre corde en fibres naturelles.  Puis notre sélection des meilleurs nœuds d’attache, d’ajut, de bosse et de boucles vous sera révélée.  Des techniques simples et rapides pour réussir à faire (et défaire) les nœuds les plus fiables les yeux bandés !  Vous fabriquerez votre bâton à nœuds (la « Navette d’Ariane ») qui deviendra votre compagnon pour vous souvenir des enseignements reçus.  Enfin, nous nous amuserons avec des jeux de ficelle ancestraux et des tours de magie d’une autre dimension @_@’

Prochain atelier le samedi 19 décembre.  Pensez à vous y inscrire.

Sam 21 Nov – Pistage

Nous partîmes à 6 sur les traces de … de ce que la Nature a bien voulu mettre sur notre chemin !
Comme d’habitude, le RDV ne s’est pas fait au parking au milieu des voitures, mais les participants ont dû suivre les Brisées (un ancien code de chasse tombé en désuétude depuis l’avènement des portables) pour trouver leur guide au fond des bois…  C’est désormais notre « rite initiatique » chez JSLP.  Les sens sont ainsi déjà en alerte avant même de commencer l’atelier.

Durant la première partie d’analyse de paysage (grand angle) où nous avons pas mal crapahuté dans différents types d’habitats, nous avons eu le loisir de croiser de nombreuses traces : des fèces du Renard aux empreintes de Cheval (datant d’avant la pluie) en passant par les arbres morts abritant bon nombre d’espèces.
Puis nous avons suivi des traces fraîches de Chevreuil (zoom) à travers la litière de feuilles d’une forêt de Châtaigniers.  Car oui : il est tout à fait possible de suivre une piste dans un épais tapis de feuilles !  Nous suivions alors des coulées, croisions des sentes, tout en laissant évidemment nos propres traces.
Après avoir ralenti notre rythme et élargi nos sens à travers des exercices, nous avons réussi à nous connecter plus fortement à la Nature environnante… condition sine qua non pour développer notre furtivité (retournement de caméra!).
Enfin, nous avons gambadé sur la colline d’en face pour vérifier si les Cerfs y passaient toujours.  Peu de signes au départ, puis d’anciennes fumées ramollies par la pluie, et enfin des fumées plus fraîches indiquant la présence d’un beau gros Cerf mâle.  L’imaginer là avec ses grandes ramures à contempler le même magnifique paysage qui s’offrait à nous fut une belle façon de terminer cet atelier.

Merci aux participants pleins de bonne humeur et de saine curiosité !
Merci à la Nature et à ses habitants de continuer à nous régaler !
Et merci à la météo qui fût clémente après de nombreux jours pluvieux…
🙂

Sam 31 Oct – Didj’Trad

Dans le magnifique site troglodytique en Périgord Noir où nous avions reçu l’année dernière les Aborigènes Bundjalung pour le Shadow Dancing (mêlant leurs danses et chants traditionnels à nos méthodes de pistage), nous voici réunis pour l’atelier Didj’Trad.  Une initiation au Didgeridoo à travers le prisme culturel des Aborigènes, dans le respect de leurs traditions.

http://jesuislapiste.blogspot.fr/p/je-suis-la-piste.html

Ce ne sont pas moins de 13 participants enthousiastes qui sont venus découvrir ou en apprendre d’avantage sur cet instrument étonnant.  Après un travail d’écoute (essentiel à l’éducation de son oreille à la dimension harmonique des sons) et une présentation de l’anatomie de l’instrument (didgeridoo + joueur), les participants furent séparés en petits groupes de niveaux (chacun dans un abris sous roche différent) et des exercices ludiques leur ont été donné pour avancer à leur rythme sur le chemin du Didj’.  Finalement, le groupe fut reformé pour découvrir la façon typiquement Aborigène de pratiquer le Souffle Continu (par rebonds du diaphragme) et le cours s’est terminé par un petit exposé sur ce peuple le plus ancien encore en vie (~50.000 ans!) : leur culture, leur vision du monde, le Temps du Rêve, le Chant des Pistes, la dure colonisation, leur place en Australie aujourd’hui, le rôle des femmes et leur lien supposé tabou avec le Didgeridoo (info ou intox?).

https://youtu.be/bKaKeAAjlVY

Merci à tous les participants pour leur intérêt, leur curiosité, leur persévérance et leur bonne humeur durant les 3h (et plus) de l’atelier.  Et bravo à eux : tous ont réussi à passer victorieusement les étapes et même les plus débutants savent maintenant faire résonner l’instrument !
Merci également à Yann (Impro’Visto) pour les belles photos 😉

JSLP dans Sud-Ouest

Aujourd’hui, le journal Sud-Ouest a décidé de mettre notre atelier Didgeridoo à l’honneur !
Pour rappel, il s’agit d’une initiation au Didgeridoo et à son rôle chez les Aborigènes d’Australie.  Il se tiendra en Périgord Noir dans des habitats troglodytiques le samedi 31 Octobre de 14h à 17h, sur inscription (dépêchez vous, les places sont limitées et cet article ainsi que l’interview donnée à France Bleu Périgord risquent de faire sauter le standard !)

http://www.sudouest.fr/2015/10/22/apprendre-a-jouer-du-didgeridoo-2162211-2249.php

Lun 28 Sept – Eclipse de Lune

Six mois après l’éclipse du Soleil (visible que partiellement à nos latitudes), les Astres se ré-alignent pour nous offrir un nouveau spectacle saisissant : une éclipse totale de Lune !
Nous avons bien tenté de faire changer la date pour mieux s’accorder à nos emploi du temps… mais sans nouvelles de Là-Haut, l’éclipse aura lieu de ~4h30 à ~7h30 du matin dans la nuit du dimanche au lundi.
Qu’à cela ne tienne, nous allons monter un poste de garde nocturne pour observer tout ça :

C’est bien la pleine Lune !  … en pose lente.

Ciel très dégagé (avantage : la visibilité – inconvénient : le froid !), la pleine Lune (qui se trouve au plus près de la Terre depuis longtemps) inonde de ses feux les petits scintillements de millions d’étoiles… nous ne voyons que les plus grosses, qui se comptent sur les doigts des deux mains.
Puis elle rougit en entrant dans la pénombre de notre planète.
Enfin, elle redevient croissant en se faisant « manger » par l’ombre propre.
Là, le ciel devient noir d’encre et brille de ses milliards d’étoiles !
Puis le phénomène continue son chemin : l’ombre découvre la Lune (c’est NOTRE ombre : faites « coucou » et vous verrez votre bras s’agiter sur un cratère !) qui redevient rouge sang (on parle alors de « Lune de sang »), puis pleine et brillante comme si de rien n’était.
Mais après cette nuit blanche (et rouge et noire), nos batteries nous font bien ressentir qu’il n’en était pas rien et qu’il va falloir rattraper tout ça !



Modeste petit montage de photos prises avec un APN compact.

Savez-vous de quel côté pointe le croissant de Lune en phase montante ? Descendante ?
Savez vous que nos semaines sont un calendrier Lunaire ?
Savez-vous pourquoi la Lune nous montre toujours sa même face ?
Savez-vous trouver le Nord en regardant simplement le croissante de Lune ?
Savez-vous à quel moment de la journée ou de la nuit vous pouvez observer la Lune selon ses phases ?
Savez-vous qu’il existe un lien fort et très pragmatique entre la Lune et les sorties des animaux sauvages ?
Quelques-unes des questions qui ont trouvé leurs réponses durant cet atelier 🙂

Lun 15 Juin – Atelier Feu, école Marsaneix

Beaucoup de chance ce Lundi, pour les plus grands de l’école de Marsaneix (CE2, CM1, CM2) : nous passons entre les gouttes !  Orages la veille et pluie en continu le lendemain…
Cerise sur le gâteau : une courte éclaircie nous a même permis de tester l’ignition du feu avec une loupe.
Quelques images valent 1.000 mots.

Sous le floutage de rigueur des visages des enfants, imaginez des yeux
émerveillés :
la fascination pour le Feu est bien ancrée en nous depuis
l’aube des temps…

Merci aux enfants pour leur enthousiasme, merci aux maîtresses pour l’encadrement et les photos.

Lun 8 Juin – Atelier Feu, école Marsaneix

Toutes les classes de l’école de Marsaneix vont y passer !  De la toute petite section de maternelle jusqu’aux CM2, tous les enfants sauront dorénavant comment allumer un feu et connaitront l’histoire des découvertes qui ont permis à l’Humanité d’être là où elle en est aujourd’hui.  Feu par friction, feu par percussion, marcassite, silex, amadou, planchette, foret et archet n’ont plus de secrets pour eux !  Certains veulent même déjà s’inscrire à Koh-Lanta 😀

Les petites, moyennes et grandes classes de maternelles suivies des CP et CE1.

Sam 23 Mai 2015 – Fête des Bâtons

Saint-Laurent des Bâtons célèbre sa 3e Fête des Bâtons où les visiteurs peuvent découvrir de nombreux objets et métiers d’artisanat traditionnel gravitant autour du… bâton !
Les Attrape-Rêves fabriqués lors des divers ateliers JSLP pour les écoles de Sainte-Alvère, Trémolat, Badefol, Calès et les centres aérés de Chalagnac, St Amand de Verg et Lalinde y sont exposés entre les Tilleuls centenaires.
De plus, JSLP y a animé un atelier d’initiation au Pistage dans lequel nous avons localisé les traces du Chevreuil, du Sanglier, du Cerf et du Blaireau…. et appris de nombreux trucs et astuces pour mieux appréhender la Nature qui nous entoure.

Quelques uns des centaines d’Attrape-Rêves suspendus à St Laurent des Bâtons.

Lun 30 Mars 2015 – Pistage en Maternelle

La pluie est l’alliée des Pisteurs !
Les vieilles traces s’effacent et les nouvelles s’impriment aisément.
C’était donc une bonne journée pour nous, sous la bruine persistante 🙂

 

Les enfants des trois sections de la maternelle de Mauzens (24) ont ainsi appris à déchiffrer la Nature entre jeux et flaques d’eau.  Mais également à affiner leurs sens, à devenir aussi furtifs que des Ninjas et à faire des liens entre tout ce qu’ils ont vu, entendu, senti et touché.
Croyez-le ou non, mais ils sont devenus des Cerfs, des Aigles ou des Grenouilles.  D’autres sont devenus invisibles.  Pendant que d’autres encore ont trouvé des restes de noisettes dans les « salles-à-manger » des Écureuils, du poil de bourre de Chevreuils, des terriers de Renards, des labyrinthes de Termites… et même une Truffe blanche (de la saison dernière) !

Sam 21 Mars 2015 – Chant Diphonique

Ça y est, c’est le Printemps !

Rien de mieux que de le fêter en chantant… et pas n’importe quel chant : avec le chant des Harmoniques.  Autrement appelé Chant Diphonique.  Les 8 élèves étaient aussi enthousiastes que joyeux et ce fut un merveilleux moment.  D’autant plus qu’ils ont tous réussi à émettre et entendre leurs harmoniques.  Merci à eux, et merci à l’association Mydriase qui nous a accueilli dans cette salle acoustiquement riche et chaleureuse.

Ven 20 Mars 2015 – Eclipse solaire

C’est le jour de l’éclipse !  Les lunettes spéciales sont arrivées, les sténopés sont fabriqués, tout le monde est bien briefé : le Soleil à rendez-vous avec la Lune ce matin… malheureusement les Nuages ont joué aux trouble-fêtes.  Entre deux micro-éclaircies, nous avons tout de même pu observer le fameux « croissant de Soleil » pendant quelques fractions de secondes.  L’évènement n’en était qu’encore plus beau car inespéré !  Cachés en lisière de forêt, nous guettions les Astres, mais aussi la réaction des animaux.  La chorale des amis à Plumes nous a donc enchanté durant les 3 minutes du pic de l’éclipse.  S’en est suivi un pistage en règle dans lequel nous avons pu observer… ce que vous allez découvrir dans cette vidéo :

Mar 17 Mars 2015 – Attrape-Rêves à l’école

L’association Les Bastonnades (organisatrice de la Fête des Bâtons) a offert des ateliers de fabrication d’Attrape-Rêves avec JSLP à trois écoles du département (24) : Trémolat (maternelle), Badefol (CM1, CM2) et Calès (CP, CE1, CE2).
C’est donc à 70 élèves et 3 institutrices que Fran6co a enseigné les secrets de la fabrication de ce bel objet sacré du peuple Ojibwe, aidé de sa planche de BD d’Astuce&Truc :

L’Attrape-Rêve : un des 40 trucs et astuces … d’Astuce & Truc !

Les 73 Attrape-Rêves seront exposés lors de la Fête des Bâtons, à Saint Laurent des Bâtons, le dimanche 24 Mai 2015.

Sam 7 Mars 2015 – Cabane de la Rhonie

Il y a cabanes et Cabanes… il ne s’agit pas ici de petites cabanes en bois, mais plutôt de Bories : de solides et anciennes cabanes en pierres sèches dont le Domaine de la Rhonie est parsemé.
Journée « chantier participatif » sous un Soleil printanier avec les passionnés de l’association « La Pierre Angulaire«  à nettoyer la mousse des toitures et à refaire les linteaux en lauses fragilisés par le temps.
Suivi d’un délicieux et gargantuesque repas Périgordin fait maison par Pierrette.  Miam 😛

Mer 18 Fév 2015 – Pistage + Attrape-Rêves

La quarantaine d’enfants des centres aérés de Chalagnac,
St Amand de Vergt et Lalinde ont passé leur grade de « Petits Poucets » en
s’initiant au Pistage… sans se perdre dans les bois de Saint Laurent
des Bâtons !  Sous un soleil radieux, ils ont appris à
reconnaitre de nombreuses traces d’animaux et se sont éveillés aux
secrets de la Nature à travers une série de jeux de plein air originaux.

L’après-midi, ils ont pu voir leurs animateurs
redevenir des élèves le temps de l’atelier « Attrape-Rêves ».  En effet,
Francis les a initié à la fabrication de cet objet sacré des indiens
d’Amérique Ojibwe, à leur charge ensuite de passer le flambeau aux
enfants pour qu’ils fassent de beaux rêves.
Cette journée
a été rendue possible grâce à l’association Les Bastonnades,
responsable de la fameuse Fête des Bâtons du Saint-Laurent éponyme, et à
la Communauté de Communes du Pays Vernois et du Terroir de la Truffe.

13 Janv 2015 – Truffes à la Mouche

« Des truffes à la mouche ?! Berk » … Non, ce n’est pas le titre d’une recette traditionnelle périgordine, mais une méthode ancienne pour trouver le « Diamant Noir du Périgord » (Tuber Melanosporum) sans l’aide du Cochon ou du Chien.  Vous l’aurez compris, la Mouche est ici notre meilleur alliée !  Mais attention, pas n’importe quelle mouche : une du genre Suillia.  C’est qu’elle adore y pondre ses œufs.  Il s’agit donc d’un pistage en miniature avec un vrai trésor à la clé !!!  Le passionné qui nous a initié à cet Art nous a également appris bien d’autres astuces … mais chut, ce sont des secrets qui ne peuvent être révélés sur internet !

Attention : chercher des truffes sur le terrain d’autrui est passible d’une forte amende
et même de prison… mais aussi des fois d’une décharge de gros sel dans les fesses !

11 Janv 2015 – Stage de taille de Silex

Francis a aiguisé ses compétences en matière de taille de silex auprès du Maître local, Bernard Ginelli.  Trois jours intensifs à taper sur des cailloux quand ce n’était pas sur les doigts ou les cuisses 🙂  A la clé, des bifaces, des lames et des pointes de flèches faites main… mais surtout l’acquisition et la mise en œuvre d’un savoir-faire dont les origines remontent à l’aube des temps.

Couteaux de Bernard, outils de taille et productions de Francis.

Jeudi 11 Décembre 2014 – Pistage

Voici quelques photos du Pistage matinal, dans une belle ambiance automnale juste avant que tous les Arbres ne perdent leurs feuilles…  Des traces de tous les grands mammifères de nos contrées ont été mises à jour : Renard, Blaireau, Chevreuil, Sanglier et même le Cerf.

Dim 30 Novembre – Attrape-Rêves

Atelier de confection d’Attrape-Rêves à la mode des Indiens d’Amérique Ojibwe.  Dans une magnifique yourte au cœur du Périgord, les participantes ont découvert la légende d’Asibikaashi, la Femme-Araignée, qui est à l’origine de cet objet spirituel.  Puis elles ont appris à le fabriquer et sont reparties avec un joli cadeau à offrir pour les fêtes, et le Savoir-Faire pour en offrir d’autres encore !

Sam 22 Novembre – Feu !

Atelier FEU à Sainte-Alvère sous un ciel de Novembre très (trop?) clément.  Aux différentes façons d’allumer son feu à l’ancienne (par friction et par percussion) s’est ajouté une initiation aux signaux de fumée façon Indiens d’Amérique (« Idée fumeuse quand vent décorne frère Bison, ugh ! ») et un partage du pain convivial entre copains (pléonasme?).

Une petite vidéo vaut mieux qu’un long discours :

Mar 28 Octobre 2014 – Feu !

Quel temps magnifique en cette fin du mois d’Octobre !  Du Soleil, du Soleil, et pas un nuage à l’horizon 🙂
Mais ce n’est pas une raison pour ne pas animer ce nouvel atelier d’allumage du Feu à l’ancienne !  Après les présentations et l’introduction, les jeunes participants préparent le foyer qui recevra le Feu : riflots, foin et bûchettes montées en tipi.  Ensuite, direction la plus belle des nombreuses Bories (ou Cabanes en pierres sèches) du Domaine de la Rhonie pour mieux voir dans la pénombre les étincelles du briquet acier battu contre le silex.  Le petit morceau de coton carbonisé à pris la braise, qui sera déposée dans le nid de paille, lui-même tourné autour de l’animateur, et VOUF ! La flamme est partie et le bûcher allumé.

Feu par Percussion

Pour la deuxième partie de l’atelier, les participants se retrouvent avec deux morceaux de bois et devront tenter de faire mieux que ce que font habituellement les poules devant des couteaux 😀 Après quelques explications et beaucoup d’huile de coude, de la fumée sort de certaines planchettes, de la sciure et une odeur de roussi.  L’honneur est sauf… même si la braise ne s’est pas manifestée.
Qu’à cela ne tienne…Fran6co leur fait maintenant la démonstration de l’allumage d’un Feu par Percussion de la façon la plus ancienne qui soit : 500.000 ans !  Marcassite + Silex + Amadou.  Tchak Tchak Tchak, Psschhh, et VLOUF !  Nouvelle flamme.

Feu par Friction

Nous profitons finalement du beau Soleil pour allumer quelques derniers Feux à l’aide de loupes.  C’est rapide, facile et efficace… mais malheureusement aussi utile qu’une lampe de poche solaire qui ne fonctionnerait qu’en plein jour !

Feu à la loupe

Jeu 23 Octobre 2014 – Feu !

10h… le temps est dégagé mais le froid est mordant au Domaine de la Rhonie !  Ce 1er atelier d’Allumage du Feu « à l’ancienne » tombe donc à pic : pour notre confort, nous devrons allumer rapidement le feu devant les deux magnifiques Bories du Domaine.  Et après une brève introduction pour savoir ce qu’est un feu, c’est chose faite, à la manière de nos grand-mères (ou arrière-grand-mères en l’occurrence pour ces jeunes participants).  C’est-à-dire avec un briquet acier et un silex, sur du coton carbonisé.  Puis la braise fut transférée dans un nid de paille, lui-même transféré dans un petit bûcher après s’être enflammé.

Déroulement de ce premier atelier d’Allumage de Feu…

Après cette démonstration de l’allumage tel qu’il était pratiqué jusqu’à il y a peu, c’est au tour des jeunes participants de s’y essayer avec différentes techniques vieilles de 40.000 ans : le feu par friction.  Foret à main, avec un archer ou à courroie, en scie ou en charrue… tout y passe.  Mais si c’est facile en théorie, c’est une autre paire de manche en pratique !  Un nouveau bond de 150.000 ans en arrière nous replonge dans le feu par percussion de mamie… mais avec une pierre de marcassite cette fois.  Dans l’espace sombre des Bories nous voyons mieux les étincelles qui embraseront l’amadou…  Nouveau départ de feu !
Entre tous ces feux et l’énergie que nous avons mise pour les allumer, nous n’avons plus froid du tout !  Surtout que le Soleil est bien au rendez-vous et chauffe lui aussi maintenant.  Les enfants ont donc pu se faire plaisir avec une technique d’allumage beaucoup plus facile : par concentration de ses rayons sur de la paille à l’aide d’une loupe.
Même s’il ne faut pas jouer avec le Feu, lorsque l’on connait ses secrets, l’allumer à l’ancienne devient un jeu d’enfant !

Le Feu devant les Bories du Domaine de la Rhonie !

Mar 21 Octobre 2014 – Pistage

L’atelier d’initiation au Pistage au Domaine de la Rhonie commence dans la brume… mais le bleu que l’on perçoit à travers est un bon présage !  Après l’introduction de rigueur, nous pénétrons dans les sous-bois que les moutons ont radicalement changés depuis la transhumance.  Une aubaine pour chercher le terrier du Blaireau dont nous connaissons maintenant bien les majestueuses toilettes.  Malheureusement, son terrier doit être bien plus loin car nous ne le trouvons pas… par contre, nous trouvons les fumées (=crottes amassées) de Chevreuils et de Cerfs.  Nous trouvons également quelques Cêpes et Lactaires Délicieux, miam 😛 

Les Pisteurs devant un arbre « frayé » (écorcé en frottant ses bois) par un Chevreuil.

En redescendant la pente le long des coulées, nos passons à côté de
nombreux arbres à l’écorce abîmée, puis nous reconnaissons de nombreuses
empreintes sur le sentier boueux en contre-bas.  Le ciel a été très
clément et nous avons même eu droit à de beaux rayons de Soleil qui ont
fait de l’étude de l’herbe penchée (et donc du sens de passage des
animaux) un jeu d’enfant !

Fran6co et son nouvel ami clandestin : un Phasme 🙂

Dim 19 Octobre 2014 – Chant Diphonique

Ce tout premier cours de Chant Diphonique donné par Fran6co a compté 10 chaleureux participants.  Merci à vous tous, Anna-Mia, Dominique, Caro, Nora, Marie-Cécile, Maggy, Sophie, Mireille, Nicolas & Gwendal !  Et un grand merci également à Virginie, Sophie et Seb pour nous avoir accueilli dans cet endroit magique : une jolie yourte entourée de forêt et de tous les animaux de la ferme qui nous ont accompagnés dans nos chants !  Au programme : plongée dans l’univers magique des harmoniques des sons, comment timbrer sa voix (=augmenter de façon générale son spectre harmonique – Xorekteer), et les clés pour isoler des harmoniques particulières afin d’obtenir ce son flûté caractéristique (Khöomeï et Sygyt des chants de Tuva).

La Yourte fut remplie de toutes nos belles harmoniques !

Pour celles et ceux qui se demandent ce que diable peut bien être le Chant Diphonique, en voici un magistral inventaire des possibilités par l’allemande Anna-Maria Hefele ainsi qu’une illustration musicale de haute volée dans la tradition de la région de Tuva par le phénoménal groupe Huun Huur Tu :

 
 

Vous trouverez aussi sur le player musical de JSLP deux morceaux interprétés par mon ami Radik Tyulyush, membre du groupe Huun Huur Tu.  Son album solo Chalama est en téléchargement libre !

Sam 11 Octobre 2014 – Bamboo Didgeridoo

Atelier de fabrication et d’initiation au Didgeridoo au jardin Es-Lien de Sainte-Alvère.  Le Didgeridoo est un des premiers instruments de l’humanité… et une passion de plus de 20 ans pour l’animateur Fran6co !  Après leur avoir raconté la légende Aborigène de Bur Buk Boon illustrée par ses soins, les dix enfants de 5 à 12 ans ont fabriqué avec lui leur propre Didgeridoo en bambou… aidés également par leurs parents dans les manipulations un peu difficiles.  Une fois le simple bambou transformé en instrument de musique, nous avons enchaîné sur un atelier d’initiation au jeu.  Et voilà 10 nouveaux « Didjeurs » en herbe, partis sur la bonne piste 🙂

 

Et une micro-vidéo du son renversant de l’instrument :

 

Brame – Sam 4 Octobre

La météo nous a joué des tours et écourté la soirée… mais nous avons quand même pu profiter d’une bonne heure et demi de ciel nocturne bien dégagé sous la Lune de 10 jours pour écouter les brames de 4 Cerfs disséminés aux quatre points cardinaux : notre promontoire offrant une « audition panoramique » à presque 360° !  Nous avons surtout assisté à des brames de langueur et des brames de présence… la pluie ayant refroidi les ardeurs même des plus vaillants, aucun défi n’a eu lieu ce soir, donc aucun combat, aucune victoire et aucune défaite.

Atelier Initiation – 28 Août 2014 – Fonluc

Après l’atelier très matinal « Solstice Musical« , JSLP a organisé un autre atelier crépusculaire, cette fois-ci jusqu’au coucher du Soleil, à la ferme équestre de Fonluc aux Eyzies de Tayac.  Les chevaux et les chiens nous ont permis d’étudier le mouvement des pattes des quadrupèdes, la pelouse humide nous a enseigné l’importance des différences de teintes en Pistage, et les sous-bois en lisière nous ont révélé la magie de ces espaces limitrophes.

Le campement Néandertalien au petit matin.

Après l’atelier, nous avons grimpé le long de la falaise jusqu’à un
magnifique abri-sous-roche éclairé par un feu de camp.  Nos hôtes nous
ont préparé des pizzas au feu de bois dans un four en terre et en
pierres.  Nous avons crapahuté tout au fond de la grotte-tunnel, joué de la musique, discuté sous les étoiles et dormi… sous la pluie et les orages (tout de même protégés dans l’abri).

Atelier Nature – 27 Août 2014

Aujourd’hui, c’est Atelier Cabane au Domaine de la Rhonie !  Et ce sera d’ailleurs la construction de la 6e et dernière cabane de la saison, le stock de branches aura été calculé au plus juste pour satisfaire nos besoins estivaux 🙂
Le « bois-aux-cabanes » allant servir de point de départ à la Transhumance des moutons de Meyrals le lendemain, une clôture électrique l’encerclait et nous avons dû composer avec en construisant non pas une « vraie » cabane avec un toit, mais plutôt un abri de type « paravent » offrant une magnifique vue sur le Domaine.  Une fois fini, nous avons donc pu explorer ensemble les secrets qui pourront nous rendre aussi invisibles que les animaux sauvages autour de nous.  Le Camouflage, ce n’est pas seulement le kaki de ses vêtements ou la cabane en feuilles… c’est un Art à part entière qui nous demande d’aiguiser nos sens et de se rendre le plus discret possible à tous les niveaux.  Niveau sonore, nous avons établi un mini-record de 2″30 sans faire de bruit, à écouter le paysage sonore !  Pas mal…

Les enfants devant leur abri.

Notre « baptême de cabane » désormais traditionnel consiste à lancer
un cercle végétal sur la pane faîtière.  Essai réussi !

Atelier Nature – 25 Août 2014

Beaucoup de désistement de dernière minute lors de cet atelier Pistage au Domaine de la Rhonie, mais tout de même quelques irréductibles motivés dont deux enfants, une maman, un professeur de Biologie (et ami) et un chien 🙂

Analyse de différents indices de présences sous l’œil avisé d’un prof de bio !



Parmi les nombreuses traces vues lors de cette session, notons les laissées fraîches d’un Cerf mâle et de plusieurs Biches et Faons, ainsi qu’une magnifique empreinte de Renard presque superposée d’une belle empreinte de Lézard dans un petit tas de sable sur le chemin.

Atelier Nature – 14 Août 2014

Ça y est !  JSLP retrouve enfin son accès à internet après plus de deux semaines de silence radio…  Mais pas de communication moderne ne veut pas dire pas d’activité, bien au contraire !  Voici donc un compte-rendu tout en images de l’Atelier Nature du 14 Août avec la construction d’une 5e cabane au Domaine de la Rhonie.

 

Construction de l’ossature de base.

Une cabane se camoufle dans cette image, saurais-tu la trouver ?

Vue de dedans…

Atelier Nature – Mar 12 Août 2014

Aujourd’hui, le Domaine de la Rhonie offre sa tournée « Pistage » à tous ses hôtes !  Une jolie façon de les immerger en profondeur dans les racines de notre terroir 🙂 et ce, directement après les avoir fait sortir les Oies !

Nous prenons donc la Piste, suivons les coulées principales, jusque dans les épaisses fougères parsemées de… AÏE ! de quelques petites… OUÏLLE !!  ronces !
La forme de la coulée trahit un gros animal, court sur pattes… les pots-aux-crottes confirment notre suspect #1 : Monsieur Blaireau.
Comme les jeunes filles n’aiment pas trop crapahuter dans les ronces, nous sortons des sous-bois… par le fourré de fragons et d’autres plantes-qui-piquent.  Eh oui, une expédition au cœur de la Nature, ça se mérite.
Direction la châtaigneraie traditionnelle où la pluie de la veille a effacé les quelques traces habituelles.  Puis dans un pré où nous découvrons les laissées d’un grand Cerf mâle.  Retour dans d’autres sous-bois, bien dégagés cette fois… mais évidemment il y a encore un peu de ronces à traverser, ainsi sont faites les lisières.
Là, c’est la totale :  gratis et frottis de Chevreuils, taupinières retournées par les coups de groins des Sangliers (confirmés plus tard par de belles empreintes), coquilles d’œufs ouvertes de l’extérieur, des plumes, et même un petit Cèpe « Tête-de-Nègre ».  Nous jouons à des jeux pour éveiller nos sens et mieux devenir invisibles, comme tout à l’heure lorsque les mamans des petites baladaient le long du chemin à quelques mètres de nous sans se douter de notre présence… et ce malgré les vêtements roses !

Le joli petit groupe d’apprentis-Pisteurs !

Nous regagnons (« enfin! ») le sentier et nous en retournons vers le Gîte lorsque des traces très familières nous font de l’œil :  les sabots ferrés d’un cheval !  Et pas n’importe lequel, celui-ci à l’air immense vu la taille de ses empreintes… et lourd vu leur profondeur… et chargé vu la petitesse de ses pas… sûrement d’une carriole vu les traces de roues de part et d’autre… et de ce matin vu la fraicheur de la terre retournée !
Nous terminons l’atelier en mimant la démarche des quadrupèdes pour décortiquer le mouvement exact du cheval.  Se mettre dans la peau de l’animal pisté est toujours très riche d’enseignement.

Quelques trésors de la matinée.

Atelier Nature – Ven 8 Août 2014

Le temps est à l’orage !  Cette nuit, le vent à soufflé, les éclairs sont tombés tout près ouvrant la voie à des trombes d’eau intermittentes qui ont vite balayé le sol de toute empreinte.  Aussi, je me dis que cet atelier Pistage devra plus se focaliser sur la Routine d’Invisibilité que sur l’étude des traces… c’est-à-dire apprendre à se mouvoir sans bruit, à casser notre silhouette, à prendre le vent en considération, tout en demeurant très attentif aux informations apportées par nos sens.  Bref, être « aware«  🙂 … avec un peu de chance, nous tomberons nez-à-museau avec un grand mammifère !

Et nous voici donc en train de développer notre sens de la Vue …

… observant la Brume se lever …

… jusqu’à nous envelopper totalement !

Mais de museau, point.
Par contre, nous avons tout de même trouvé de nombreux types de traces : gratis, trous de campagnols, empreinte de chevreuil dans une taupinière, cris d’alarme du Geai, et même un magnifique crâne de Blaireau dégotté par Laurent-Œil-de-Lynx !  L’étude de ce crâne nous a permis d’en savoir plus sur les mœurs de ce gros animal très discret.
Sur le retour, nous avons fait un crochet par les toilettes du gros plantigrade pour faire découvrir aux participants ses habitudes distinguées : le pot-aux-crotte !

De la bave mystérieuse…

… et des laissées de Cerf … mâle (oui, on peut faire la différence !).

Yuuway, Bundjalung Kunjiel !

Ça y est, le groupe d’Aborigènes d’Australie Bundjalung Kunjiel a quitté le Périgord après une joyeuse semaine riche en échanges, en découvertes et en Rêves partagés !

Ils
n’auront pas eu le temps de s’ennuyer avec au moins un spectacle par
jour, des visites de grottes très spéciales et le fameux atelier Pistage
exceptionnel Shadow Dancing.

Yurra Bundjalung… Bienvenu les Bundjalung !
Un petit compte-rendu de leur séjour périgordin ?

Lundi 28 Juillet :  Accueil au jardin Es-Lien de Sainte-Alvère autour d’un pic-nic de produits locaux et de saucisson de kangourou.  Le soir, ils joueront au Domaine de la Rhonie (Meyrals), l’endroit où JSLP donne régulièrement ses ateliers Nature durant les vacances scolaires.  Malheureusement, Che Kabal (le joueur de Didgeridoo) est malade et ce sera Francis, leur hôte et l’animateur de JSLP, qui le remplacera (joueur de Didj’ également depuis plus de 20 ans et auteur de la BD l’Appel du Didgeridoo)… comme quoi le malheur des uns peut faire le bonheur des autres !

Mardi 29 Juillet :  C’est au Camping du Diamant Noir (Sainte Alvère) que les Bundjalung Kunjiel vont mettre le feu !  Littéralement, car l’allumage du feu de façon traditionnelle fait partie de leur spectacle.  Che Kabal va mieux, ouf !  Francis retrouve sa place de simple traducteur.  Mais le groupe tient à le remercier et lui permet de « tirer le didj » sur deux morceaux.

Mercredi 30 Juillet :  Ce soir, c’est à la P’tite Factory, le nouveau restaurant de Sainte-Alvère, que les quatre Aborigènes de la côte Est (juste en dessous de Brisbane) vont se produire.  Après le délicieux repas à base de curry (qui se trouve être leur aliment favori et dont ils étaient en manque depuis leur arrivée en France), ils se préparent… et Che se rend à l’évidence : ce soir encore il ne pourra pas jouer…  Francis va à nouveau le remplacer derrière l’instrument à vent le plus ancien de l’humanité.

La P’tite Factory

Jeudi 31 Juillet :  C’est enfin le jour de l’atelier Shadow Dancing !!!  Les Participants vont devoir suivre la piste des Brisées pour trouver Francis et les Aborigènes, cachés dans les bois.  Mais les Bundjalungs sont en retard…  Tant pis, nous commençons à avancer le long du chemin, analysant les coulées et autres types de traces, discutant de la faune, de la flore et de la routine d’invisibilité.  Quand TOUT A COUP le son du Didgeridoo de Che Kabal se manifeste, au rythme des boomerangs-claves et de la voix de Goompi.  Les chasseurs Dhinawan et Jordan affrontent les Participants avec leurs lances ornées de plumes d’Emeu.  Mais nous venons en paix et sympathisons rapidement avec les auteurs de cette embuscade pour partir ensemble en direction des Cluzeaux.
Là, les Bundjalung nous dévoilent deux de leurs danses : celle de l’Emeu et celle du Kangourou.
Les Participants sont invités à observer scrupuleusement leurs mouvements et toutes les parties de leurs corps qui seront en contact avec la fine poussière au sol… pour mieux lire ensuite les empreintes qu’elles y ont laissé.
Une fois les pas de danse bien imprimés dans leurs têtes, les Participants sont jetés dans le fond de la grotte obscure par petits groupes (oui, on est comme ça chez JSLP 🙂 tandis que Francis balaie la Piste de danse et que les Aborigènes y re-déposent leurs empreintes.

Shadow Dancing

A leur sortie, les Participants doivent analyser la série d’empreinte qu’ils devront emprunter (« shadowing ») et dire s’il s’agit de la danse de l’Emeu ou du Kangourou.  S’ils ont vu juste, ils gagnent le droit de danser cette danse vieille comme le Monde au son du chanteur, des claves et du didgeridoo… dans les pas exacts de leur prédécesseur !
Ensuite, nous analysons la façon dont marquent les empreintes et les nombreux détails qui échappent à l’œil du profane.
Enfin, les Bundjalung Kunjiel leur offrent plusieurs chants et danses sacrés issus de leur culture, dont la chanson « Yuuway« Au revoir…  Puis nous allons pic-niquer ensemble au soleil.
Le soir, nous allons visiter en très petit comité une grotte ornée, sacrée et secrète.  Un très grand moment.  Merci Pascal, le Elder aborigène du Périgord !

Vendredi, Samedi et Dimanche 1er, 2 et 3 Août :  Direction Montignac où le Festival Cultures aux Cœurs a gentiment accepté de les recevoir malgré leur inscription plus que tardive !  Francis se joint à eux durant ces trois jours, comme guide, traducteur, joueur de Didj’ de secours, et surtout comme ami.

Cultures aux Cœurs

Le Vendredi soir, c’est spectacle de rue place Nelson Mandela, et Francis remplacera encore Che, malade.
Le Samedi soir, c’est sur la terrasse du bar le Flanagan’s.
Le Dimanche matin, c’est avec tous les autres peuples du Monde invités, sur la grande scène, puis lors du défilé dans les rues de Montignac.
Enfin, le Dimanche soir c’est en introduction du spectacle de clôture avec la création du Feu et leur chanson Jarrah (Notre Mère la Terre).

Francis a bien sûr amené Che chez le docteur qui n’a pas trouvé la cause exacte de son état… mais à écarté les pires hypothèses, c’est déjà ça.  Sur la fin du séjour, Che allait bien mieux, pourvu que ça dure !

Merci
à eux
(Goompi, Dhinawan, Che Kabal et Jordan
de leur venue et de leur bonne humeur.
Merci à vous qui les avez rencontré et accueilli 
de façon toujours très chaleureuse, amicale et passionnée.
Merci aussi à Ismene, Pascal, Aude, Hopinéo, Jacques & Sonia !

Atelier Nature – Ven 25 Juillet 2014

Aujourd’hui c’est atelier Dessin avec les enfants du Domaine de la Rhonie.  Attention, il ne s’agit PAS d’un cours de dessin classique, mais plutôt d’une analyse de la Nature détaillée à travers le dessin.

Lecture du programme du jour à la cabane-QG

Après lecture du fascicule et des petites BDs au dos, nous commençons à analyser les feuilles et les arbres.  Nous nous rendons vite compte que les lois qui régissent les unes régissent aussi les autres à une échelle différente… et si c’était comme ça pour tout ?

Différentes façons de pousser pour différentes essences d’Arbres…

Nous dessinons la Flore du Domaine de la Rhonie sous toutes ses coutures.  Dans les champs, dans les sous-bois, dans la châtaigneraie traditionnelle…

Les anciens Châtaigniers, tortueux et majestueux, prennent la pose.

Et pourquoi s’arrêter à la Flore quand nous avons des animaux aussi emblématiques que les Oies en face de nous ?

Les Oies… modèles vivants qui ne tiennent pas en place : ça les gave !

Atelier Nature – Sam 23 Juillet 2014

5 enfants et 2 adultes pour cet atelier « Nature » orienté Pistage.

Lecture studieuse des fascicules…

Les bases posées autour de notre cabane-QG, nous nous empressons d’entrer dans les sous-bois pour se protéger du Soleil de plomb.  En suivant la coulée principale, nous discutons des différents types de grands mammifères susceptibles de fréquenter ces lieux.  Sanglier, Cerf, Chevreuil, Renard, Blaireau, Martre, puis des plus petits comme les Souris, Mulots, Campagnols, Écureuils.  Nous tombons sur des grattis, des frottis et de très nombreuses toiles d’araignées démontrant le « non-passage » d’animaux ! (indice très intéressant également).  Nous étudions les arachnides et leurs toiles de plus près et je leur explique leur façon de les fabriquer : quand, comment, pourquoi…

Spider-man et les Spider-kids !

Nous sortons finalement des sous-bois pour emprunter le sentier de terre sur lequel nous aurons plus de chance de voir des empreintes.  Bingo : des vaguelettes indiquent le passage de la pluie suivie immédiatement du Soleil… les Éléments eux aussi laissent des traces !  Et enfin nous tombons sur notre première empreinte nette de Chevreuil.  Direction, vitesse, sexe, age de l’animal et age de la trace seront passés en revue.
Ensuite, en faisant face au champ, je trace une Piste que les participants vont devoir suivre à la file indienne.  Cette Piste bien marquée, nous l’analysons, la décortiquons et finalement nous la relisons.  Dorénavant, chaque participant sait qu’une piste claire va et qu’une piste sombre vient.

Un bon bol d’air ?  Aussi… mais là c’est le « Regard de la Proie ».

 
Après l’exercice du regard de la Proie, nous traversons les hautes graminées et entrons dans la salle d’attente des Chevreuils, y trouvons un gros os que nous analysons : os de vache, coupé à la scie en boucherie… sûrement l’os donné à un chien qui est venu le ronger par ici, attiré par les odeurs de gibier.
Midi approche, les parents des enfants doivent commencer à arriver à l’accueil, il faut amorcer le chemin du retour.  Par les hautes herbes, c’est plus rigolo !  Et puis nous tombons sur les coulées des Chevreuils que nous suivons : eux connaissent le meilleur chemin, faisons-leur confiance !
En remontant la pente qui mène au gîte, nous tombons sur une mine d’empreintes de Chevreuils que nous ne pouvons nous empêcher d’analyser… les parents attendront un peu 🙂

Le petit Atelier dans la prairie 🙂
Merci à Émilie pour les photos.

Ateliers Initiation – Juillet 2014 – Rêve de l’Aborigène

Les Aborigènes Bundjalung Kunjiel pistant dans le « Bush » français !

Comme prévu, JSLP était invité à venir initier les festivaliers de cette 13e édition du Rêve de l’Aborigène à Airvault (79).  « Cet évènement familial et convivial associe la sérénité d´une fête sans alcool aux valeurs d´une vie en harmonie avec la nature. »  Côté programmation : des groupes traditionnels en provenance de divers endroits du Globe, et de la musique « harmonique » (didgeridoo, guimbarde, arc en bouche….).

Ridoo, participant au premier groupe de Pisteurs du festival d’Airvault !

Samedi, 8h :  Goompi, Dhinawan, Shay & Jordan, les quatre membres du groupe Aborigène Bundjalung Kunjiel, sont mes invités pour ce premier pistage très matinal dans le cadre d’un festival 🙂 Le jeune Pierre, 12 ans, est aussi de la partie, invité également.  Ce dernier est sur le pied de guerre dès 7h40 tandis que les Aborigènes se font attendre… fidèles à leur légendaire notion du temps élastique.  A 8h30, nous décidons de partir sans eux, en très petit comité donc, accompagné tout de même de mon fils et de mon petit chien.  Nous sortons d’une nuit difficile, le département ayant été classé en alerte orange.  Le vent, la pluie et les orages nous ont livré un concert son et lumière dans lequel nous étions aux premières loges.  Mais le pire a tout de même été évité, aucun dégât matériel ni humain contrairement à d’autres départements…  Concernant le Pistage, c’est une aubaine !  Le sol a été remis à zéro… les anciennes traces ont disparues, seules les fraîches seront éventuellement présentes.  La datation sera aisée.  Nous partons donc explorer les lisières de champs, les sous-bois et les prés, trouvons des traces du Renard, et des coulées de Chevreuil (au moins) qui n’ont pas été encore utilisées depuis la nuit.  En suivant le sentier forestier, nous tombons sur un cul-de-sac au niveau de l’entrée du festival : nous sommes enfermés dans les bois, derrière les barrières de sécurité.  Faire demi-tour ?  Non !  Testons plutôt notre furtivité et notre agilité en nous frayant un chemin entre ronces et grillage au nez et à la barbe des agents de sécurité !  Mission réussie : nous revoilà dans le site, ni vu ni connu.  Là, nous analysons la façon de marcher des festivaliers (droitier ou gaucher ?) puis nous livrons au couple d’exercices « œil de la Proie » et « œil du Prédateur ».  Ce dernier passionne les enfants.  Enfin nous retournons au QG pile poil pour prendre le groupe de 10h.

C’est reparti !

Samedi, 10h :  Le premier groupe « régulier » du festival est motivé mais peu nombreux… l’information passe de façon chaotique sur ce grand festival.  J’apprends par la suite que beaucoup sont au courant de ces ateliers, veulent y participer, mais n’arrivent pas à « trouver la Piste » jusqu’à mon petit stand perdu parmi tant d’autres.  Les 5 participants de ce 2e atelier ont réussi… ce qui équivaut à passer l’épreuve traditionnelle des Brisées.

Des traces dans les taupinières…

Nous commençons le parcours sur le même sentier et là, surprise :  des empreintes fraîches sur une coulée transversale !!!  On les analyse sous toutes les coutures : quelle direction, quel type d’animal, quel animal, quels pieds, quel côté, quel sexe, quel age et quand ?  Ils réfléchissent, émettent des hypothèses, trouvent des solutions : escalade la pente, ongulé, chevreuil, patte arrière sur patte avant, côté droit, femelle, jeune,… et pour le coup j’ai pu annoncer une datation au plus précis : « tout à l’heure, entre 9h et 10h » 😀

L’œil de la Proie.

La région est très plate et cultivée, énormément de champs alentour, et plus de tracteurs et de moissonneuses que de voitures sur les routes !  Le site du festival consiste en une très vaste prairie entourée d’une rivière et d’une petite forêt qui accueille forcément une grande partie de la faune sauvage locale.  Avec le festival et l’orage, les habitants de la forêt ont dû rester cloîtrés toute la nuit pour ne sortir qu’au matin une fois le calme revenu : l’appel du ventre.

Renard, Fouine ou Martre ?

Ensuite nous bifurquons dans une prairie, un champ, le long d’un sentier puis à nouveau dans la forêt.  Là, Yann (l’un des participants) aperçoit un gros trou à travers les feuillages.  Nous allons inspecter.  C’est le trou du Blaireau.  Et plus loin les trous des autres pièces de sa demeure.
Satisfaits, nous terminons par un exercice d’éveil sensoriel sur la pelouse du festival.

L’œil du Prédateur !  (où est Charlie ?)
Dimanche, 10h :  Cette fois-ci, le mot est tellement bien passé qu’il y a eu deux listes d’inscrits au lieu d’une !  Nous devrions être plus d’une vingtaine alors que je prévoyais une limite à 10 participants pour réduire notre impact… des pannes de réveils ont réduit le nombre à 13 🙂

Suivre la Piste dans la pelouse ?  Fastoche !

Nous refaisons le même parcours que la veille : j’ai envie de savoir ce qui s’est passé entre-temps.  Mais il ne s’est pas passé grand chose, à part la pluie qui est retombée plus légèrement, ce qui est très intéressant pour faire de la datation comparée entre différentes traces faites il y a 2 jours, la veille, et à l’instant.  Il y avait aussi beaucoup plus de traces de Sapiens et de leurs Canidés en lisières de forêt… des traces dans lesquelles il valait mieux ne pas mettre le pied (ou alors le gauche).  Les participants ont réalisé à quel point les cris d’alarme des Oiseaux sont des indicateurs incontournables pour savoir ce qu’il se passe dans les bois au delà de la portée de notre regard.  Des Corneilles puis des Geais leur ont révélé la présence de différents groupes de promeneurs.  Les Araignées et les Papillons leur ont également appris de belles leçons de Pistage.

A la queue-leu-leu dans les sous-bois de la forêt d’Airvault.

Tous les participants de ces trois groupes étaient ravis de
l’expérience,
et j’espère les recroiser un jour ou l’autre sur la Piste…
Dimanche, 12h30 En rentrant à mon stand, je tombe sur les Bundjalung Kunjiel qui lancent le boomerang dans le pré : « Bin alors les gars, panne de réveil hier matin ? » – « Non, simplement nous ne dormons pas sur le site mais au village et notre chauffeur n’était pas prêt pour 8h, désolé… »
Pardon… tout ceci s’est dit en Anglish évidemment… et même en « Aussie ».  La suite du compte-rendu sera donc en V.O.

Un futur Maître-Pisteur : Ridoo !

 So the Bundjalung couldn’t find a car to be there at 8 o’clock on the previous morning.  I offered them a quick walk in the forest to take a look at Sir Badger’s mansion, which was only 5 minutes away from where we stood.  They came along with their spears, ready to catch the bush tucka’ !  Then, were impressed by the clarity of the trail on this very leafy substrate and by the dimension of the den.  I explained how one could tell this is a Badger’s den and not a Fox’ by mimicking the animal digging : Badger has big front paws with long and strong claws.  His paws are positioned in diagonal compared to the body’s axis, so he pushes the earth on each side of his body, creating a large « fan » of crumbled earth on the entrance’s porch.  Whereas Fox projects the earth in between his hind legs, creating a much smaller fan (much like a straight line).  Furthermore, the oval of the hole was horizontal, corresponding to Badger’s short-legs/big-butt morphology.  Fox’s would have been vertical.
They were amazed to see that Tracking is still practised in Europe and thrilled to learn (through the analysis of his tracks) the habits of an animal they don’t have Down Under.
And I was very pleased to have been able to share this moment with these fellas !  Linking Past and Present, Here and There, sharing Knowledge… that’s what Culture and Tracking are all about 🙂

Bundjalung Kunjiel on stage.

Le Rêve de l’Aborigène

JSLP est invité à animer ses ateliers d’initiation au Pistage « Adulte »
lors de cette 13e édition du festival de didgeridoo et de musiques du monde :
à Airvault (79)
Samedi 19 et Dimanche 20 Juillet 2014,
de 9h00 à 10h30… ensemble dans les bois le long du site du festival,
pour en savoir plus sur cet Art des cultures Premières… et sur nous-même ! 
Inscription obligatoire, 15 participants maximum.

Atelier Initiation – sam 12 Juillet 2014

L’atelier d’initiation de Castel-Merle était annoncé comme « exceptionnel » et il a bien tenu ses promesses : Blaireau, Renard, Chevreuil, Sanglier, Buse, Oiseaux, Mulot, Musaraigne, Taupe… toutes leurs traces étaient au rendez-vous dans ce site préhistorique remarquable !  Vous voulez des détails ?
Le désormais traditionnel jeu de piste des Brisées.

Comme souvent, les participants sont directement immergés dans le Pistage car le point de RDV n’est pas sur le parking :  il faut me trouver caché dans les bois !  Ci-dessus, une « Brisée » sert de marquage à ce jeu de piste traditionnel dans le monde de la Chasse.  Malgré les Chèvres qui broutaient les feuilles des premières Brisées, tous les participants ont réussi cette première épreuve haut la main, bravo à eux 🙂

Mais quelle est donc cette secte très étrange ?
Après une petite introduction et avant d’aborder le Pistage de manière concrète, nous jouons à un jeu pour affûter nos sens.  Cette semaine, c’est le sens de la Vue qui est à l’honneur.  Quelle différence entre Voir et Regarder ?  Comment une Proie utilise ses yeux ?  Ci-dessus, nous ne sommes pas en pleine prière pour s’attirer les bienfaits des esprits de la Nature… nous tentons simplement d’élargir notre vision périphérique en Voyant ce qui nous est donné à voir.
On suit la Piste !

Allez, après ce petit « échauffement », nous partons sur la Piste, à la queue-leu-leu.  Une plumée nous apprend qu’un gros rapace a tué, plumé et mangé une Palombe ; des fientes nous indiquent la position d’un nid sur la falaise ; de petits creux semblent indiquer le territoire du Blaireau, ce qu’une vague empreinte confirme ; une Musaraigne morte nous fait réfléchir sur les mœurs des prédateurs ; des empreintes de chien dans la boue nous apprennent une des nombreuses façons de marcher des quadrupèdes ; des grattis, des laissées, des coulées, des noix ouvertes, c’est presque la totale !
On en profite aussi pour admirer le site !

Le site est magnifique mais encaissé à flanc de falaise, ce qui constitue une barrière naturelle et empêche le gros gibier de passer.  Mais tout désavantage peut se transformer en avantage : nous trouvons un goulot d’étranglement, une aubaine pour les animaux sauvages… et pour les Pisteurs !  Dans ce tout petit passage, sous de magnifiques Buis recouverts de mousse, nous trouvons rassemblées les traces de Taupes, Blaireau, Renard et Chevreuil !  En grimpant sur le plateau en surplomb, nous abordons la 2e phase du jeu :  Regarder comme un Prédateur.  Puis nous analysons en quoi Voir et Regarder peuvent nous être utile en Pistage, mais aussi dans notre Vie quotidienne.

La joyeuse équipe au complet … dans les toilettes deluxe du Renard 🙂

Nous empruntons un autre chemin pour revenir : via le sommet de la falaise.  De nouvelles traces nous attendent, les apprentis-Pisteurs ont pris du gallon et presque plus rien ne leur échappe.  Surtout pas les majestueuses toilettes de Maître Renard : surplombant la vallée, une grosse pierre accueille de nombreux colombins blanchâtres emplis de poils et d’os.  Une superbe leçon sur son régime alimentaire, et ses habitudes princières !  La vue de ses toilettes est tellement belle que nous nous y prenons en photo 🙂

Merci aux participants
pour leur curiosité et leur bonne humeur ! 
Merci à Isabelle Castanet 
de nous avoir ouvert les portes de son site !

Atelier Nature – ven 11 Juillet 2014

Aujourd’hui, les enfants vont apprendre à utiliser la Fronde !  Mais avant cela, un peu de Pistage pour se mettre en jambe et aborder la Fronde d’une façon historique : en tant qu’arme de chasse et de guerre.  Après avoir déniché les toilettes du Blaireau la veille, nous trouvons où il se frotte dans la terre et sur les arbres pour se débarrasser de ses parasites… sa salle de bain en somme.  Sans murs tout autour, la maison de monsieur Blaireau est très vaste !  Plus loin, les traces du chien d’un des enfants, que ses parents viennent de promener dans les parages.  Suivis des traces de chevreuils de différents sexes et ages.  La boue s’est asséchée depuis les jours précédents pour devenir une fine poudre dans laquelle les empreintes marquent parfaitement.  Les enfants sont vifs : certains ont déjà été initiés les jours précédents à l’Art du Pistage, d’autres (nouveaux) habitent non loin de bois.  Rares sont les indices de présences qui nous échappent (plumes, frottis, régalis, tout y passe !).

 

Nous pressons le pas pour avoir encore un peu de temps pour aborder la Fronde.  Devant les belles bories du Domaine (où je n’ai absolument pas eu le temps de dégainer l’appareil photo cette fois) ils apprennent à tresser de la corde et à faire quelques nœuds utiles.  Petit à petit, leurs frondes prennent forme.  S’ensuit l’énoncé des précautions d’usage et les bases des différents types de lancers.  A vide d’abord, puis avec comme munitions des petits morceaux de cornouiller (bois dur et lourd… mais beaucoup moins que des pierres !).  Ils apprennent rapidement le lancer « Apache », celui de « Thierry » et le « Service de Tennis ».  Certains lancent presque aussi loin que leur professeur 🙂  Ils repartent ravis, avec en tête de nouvelles connaissances et en poche une jolie fronde en cuir et en corde faite de leurs propres mains !

Atelier Nature – jeu 10 Juillet 2014

Le vent souffle fort là-haut et permet au temps de se découvrir.  Sous les rayons d’un Soleil qui se fait rare en Juillet (!!!) quelques cigales jouent de leurs élytres et quelques oiseaux poussent encore la chansonnette.  Ça tombe bien car nous allons étudier tous ces sons : aujourd’hui c’est le cours de Musique de la Nature !
Photo de groupe à notre QG !

Après l’introduction au cours à notre Cabane-QG et quelques exercices sous forme de jeux, les enfants s’exercent à imiter le Coucou en soufflant dans leurs mains… en vain.

Un pour tous, tous pour Jiminy Cricket ! (sur ma main)

Puis, nous décidons d’aller écouter la Nature plus loin.  En chemin, nous gardons nos bonnes habitudes de Pisteurs en entrant dans le domaine du Blaireau miné de « pots-à-crottes ».  Un criquet se pose sur l’épaule de Samuel puis viens sur ma main.  De là, tous les enfants le veulent sur la leur, mais il ne daigne pas bouger.  Il doit chronométrer son record de temps passé sur un humain : 7’26 » !!!  Les enfants le baptisent évidemment Jiminy et nous en profitons pour l’étudier en détail 🙂

3 minutes de silence… un savoureux record 😉

Si l’exercice d’écoute de la Nature dure 20 minutes ou plus avec un groupe d’adultes, il est bien plus court avec un groupe d’enfants vigoureux : ce n’est pas la Nature qui s’est réveillée autour de nous, mais nous qui l’avons réveillée !!!
Puis une urgence « grosse commission » doublée d’un refus catégorique de la faire au naturel (même après avoir touché le moelleux des grosses feuilles de noisetier) nous ramène précipitamment à l’accueil du Domaine.  En chemin, ils en apprennent sur la pas-si-vilaine-que-ça Ortie, et sur son voisin le Plantain magique.  Le cours se terminera autour des belles cabanes de pierres (bories) du Domaine, à observer un groupe d’hirondelles des fenêtres chasser un Milan pourtant 10x plus gros qu’elles et à les écouter ensuite se pavaner sur le fil électrique !

Préhistage

Samedi 12 Juillet, inscrivez-vous à cet atelier d’initiation à l’Art du Pistage très spécial !
En effet, il se déroulera sur le magnifique site préhistorique de Castel-Merle à Sergeac 24290.  Merci à Isabelle Castanet, la propriétaire des lieux, qui ouvre grand ses portes pour JSLP et les 10 premiers participants à s’inscrire.  Au programme : éveil des sens, notions de furtivité, et surtout apprendre à lire directement dans le Grand Livre de la Nature.
Ne ratez pas cette occasion rare 🙂 inscrivez-vous !

2h d’atelier en Participation Libre !
De 10h à 12h. Inscription obligatoire.
10 participants maximum.

Atelier Nature – mar 8 Juillet 2014

Atelier Dessin ce matin au Domaine de la Rhonie dans le cadre des Ateliers Nature.  Il ne s’agit pas d’apprendre à dessiner, mais plutôt d’en savoir d’avantage sur la Nature par le biais du Dessin.  Les Arbres, leurs Feuilles, les Pierres et les Nuages n’ont plus de secret pour les 5 jeunes étudiants en « Naturologie ».

Rafistolage de la cabane existante.

La météo est capricieuse ce matin, et nous avons droit à quelques grosses gouttes qui tombent sur notre papier à dessin.  Mais pas de panique : il suffit de cueillir des fougères pour refaire la toiture de l’une des cabanes en bois construite par d’autres enfants des mêmes ateliers durant les vacances de Pâques… et le tour est joué !
Hey hoo, hey hoo !

Atelier Nature – lun 7 Juillet 2014

Ce matin, atelier Pistage au Domaine de la Rhonie dans le cadre des Ateliers Nature.  Les 6 jeunes apprenti-Pisteurs ont mené la danse le long des coulées et autres indices de présences (grattis, frottis…).  Une équipe de Campagne TV nous a suivi et a été ébahi de la réactivité des enfants, pourtant citadins.  Mais le Pistage ne se limite pas à la forêt… c’est un état d’esprit, une façon de voir le monde.  Il se transpose aisément à la Ville.  Et les enfants ont déjà en eux toute cette vivacité d’esprit et cette curiosité qui caractérise le Pisteur.  En fait, il ne leur manque que la patience 🙂
Les Pisteurs « en herbe » du Domaine de la Rhonie.
De trace en trace, donc, nous concluons que nous sommes sur la piste d’un grand cervidé, un Cerf, ou plutôt une Biche, plusieurs Biches comme nous le confirment les empreintes et l’analyse des fumées (=crottes de Cerfs/Biches).  Plus tard, dans les herbes hautes, nous voyons clairement leurs passages et même leurs lieux de repos (les reposées)… et celui de leurs Faons, à plusieurs mètres des mamans.
Désormais, ces jeunes passionnés ne feront plus jamais leurs ballades en forêt comme avant car maintenant, ils ont appris à lire dans le « Grand Livre de la Nature ».

Atelier Initiation privé – sam 5 Juillet 2014

Pour fêter ce premier atelier d’initiation privé et en anglais avec Bill, un américain, ce billet sera rédigé dans la langue de Shakespeare (ou plutôt de Jack London).
It rained a lot that night, and it stopped in the early morning.  This is perfect for tracking as it « resets » and softens the ground for new prints to mark easily. Bill and I arrived at 8am to my regular bow-hunting ground.  Driving down a little path in the woods, we parked right in the middle of « Wildlife Territory ».  So we stayed in the car for 15 minutes, talking about tracking generalities and how this initiation workshop will progress, as once out of the car we would have to move with stealth and talk quietly and sparingly.  Once the introduction over, Wildlife had settled down a bit, so we slowly got out of the car, calmly shut the doors, and walked further into the woods on a nice little trail.

 

Hind’s print covering front one (Left side).
To what animal do you think they belong ?
What can you see in this picture ?    (clik to enlarge)

Not much more than 20 meters ahead we already found plenty of spoors : flattened grass and a lot of prints in the mud.  I let Bill investigate : plantigrade, digitigrade or ungulate ?  Seems like both digitigrade and ungulate have marked the ground… Little by little, with the help of JSLP‘s Leaflet and a few hints, Bill managed to recognize the Fox’s print and the Roe Deer’s.  > grade = C
Ideal print shapes on JSLP’s Leaflet -VS- real-life print… trained eye needed !
He even managed to tell which way they were going, to age them relatively to one another, and to the night’s pouring rain.  Roe Deer (a male) came first during the night, up and down the slope ; while Fox went down-slope not long ago.  We followed the freshest trail (Fox’s) which happened to go in the same direction as our-stalking-selves.  Fox followed the path, in the mud, in tall grass and down in the nice large field naturally enclosed by forest.  There, we stopped to study its Soundscape.  > grade = B
Listening to visualize the Soundscape.
Sitting down, we closed our eyes in order to « open » our ears wide.  10 minutes of blind-silence made Birds’ presence crystal-clear.  10 more minutes writing on the paper what and where we heard Sounds made us connect with the spoor of the night’s Rain, falling from the trees’ leaves each time the Wind changed in intensity and direction.  > grade = A !  Bravo, Bill successfully passed his initiation 😉
See it ?  Fox’s print !
When back-tracking ourselves and the Fox, prints we didn’t see (but which were already there) popped out !  We saw and analysed a huge Spider’s web hanging across a perpendicular path and telling us that no mammal had gone this way… Bill was caught into another spider-web, which might tell to someone else later on that a tall Human passed this way !  When arriving at the car, a very fresh scat stood in the middle of the path.  A lot of cherry pits inside, very shiny, discoloured and liquid scat… Despite his diarrhoea, Fox has been tracking us all along !!!  Nature still has a lot to teach to all of us 😀
… and the Trackers were being tracked all the way !

Atelier Spécial « SOLSTICE MUSICAL » – sam 21 Juin 2014

A travers cet atelier spécial « Solstice Musical« , nous avons célébré à la fois le Jour-le-plus-long de l’année en admirant le lever du Soleil à 6h09, et la Musique en écoutant et analysant le Concerto de nos amis à becs et à plumes !
Magnifique spectacle Son & Lumière offert par Dame Nature 🙂

Arrivé sur les lieux à 5h30, j’observe un beau Brocard (chevreuil mâle) qui broute en avançant dans ma direction, jusqu’à une petite dizaine de mètres.  Il ne se rendra compte de ma présence que lorsque la voiture de la première participante se fera entendre.  Il part alors se mettre à couvert en bondissant et en aboyant.
« Wraf ! Wraf ! Wraf ! »

Une fois tous les participants rassemblés et présentés, nous prenons conscience du paysage sonore qui nous entoure.  En terme d’espace, mais aussi en terme de hauteur des sons, de timbre, de mélodie, de rythme… bref dans toutes les dimensions possibles.  Et les Oiseaux sont de bons professeurs : pinsons des arbres, grive musicienne, corneilles noires et bien d’autres.  Après s’être nous-même transformés en musiciens grâce à quelques appeaux, nous décidons d’aller « partir pister ».
6h22 – Le Monde appartient à ceux qui se lèvent tôt !

Première trace, celle d’un Chevreuil (le même ?), fraîche, très profonde dans la terre sablonneuse… et juste en dessous d’un fil électrifié : le Chevreuil se serait pris une petite « châtaigne » qui lui aurait fait botter le sol violemment.
Nous pénétrons dans les sous-bois, suivons les coulées, trouvons un régalis (= frottis + grattis du Chevreuil) et l’incontournable crotte du Renard.  Nous supposons la présence d’un nid au dessus de nos têtes en remarquant les nombreuses fientes disposées en cercle sur le sol, nous discutons, nous nous posons des questions et tentons de trouver des réponses… quand tout à coup : WRAF !!!  Le Chevreuil est de retour, à 25m de nous !  Longue observation réciproque, puis une fois qu’il a détallé, nous allons trouver ses traces fraîches et arrivons à le pister sur près de 100 mètres avant de lui dire au revoir et de s’en retourner, heureux 🙂 
 

Trace fraîche du Chevreuil sur une vieille taupinière.

Merci et surtout BRAVO aux participants
pour leur inébranlable volonté :
le réveil à 5h du mat’, il fallait le faire !
(d’ailleurs plusieurs réveils sont tombés bizarrement en panne ce matin 🙂

Solstice Musical

Pour fêter dignement à la fois le Solstice d’Été et la Fête de la Musique, JSLP propose un atelier très spécial ce samedi 21 Juin … réservé aux plus motivés et aux plus téméraires d’entre vous :
Rendez-vous à 6h du matin pour assister au lever du Soleil pour son jour-le-plus-long, tout en écoutant (et analysant) le Grand Orchestre de la Nature essentiellement composé de musiciens à plumes et à becs.
Rougequeue à front blanc.
 
S’en suivra une petite ballade forestière pour s’initier au Pistage animal.
Comme d’habitude : Participation libre.
Prévoir en plus une paire de jumelles, un siège pliant et éventuellement une petite laine.

Inscription obligatoire, 10 courageux participants motivés maximum 🙂

Atelier Adulte – sam 7 Juin 2014

Après m’être fait aboyer dessus par un jeune brocard sur le territoire duquel je disposais les Brisées, je m’installe en attendant l’arrivée des apprenti-Pisteurs.  Les oiseaux font leur vie, se chamaillent, batifolent, se mesurent, puis se taisent tous d’un coup lorsque apparait soudainement la grande Buse !  Un peu plus tard, c’est leurs cris d’alarme qui donnent le signal :  voila les participants, l’atelier va vraiment commencer…
 
Petit groupe et grands moments !
 
Après avoir grimpé en file indienne le long du flanc de la colline en trouvant les traces du campagnol, du chevreuil et de la martre, nous nous arrêtons pour scruter des oreilles le paysage sonore.  Les geais, le coucou, le loriot, le pinson des arbres, la mésange bleue, le rougequeue à front blanc, la grive musicienne et même un faisan de colchide étaient eux aussi au rendez-vous !  
Deux apprenti-Pisteurs se cachent dans cette image…

Analyse d’empreintes de chevreuils lors de la descente : ils semblent bien aimer la piste de VTT !  Du bruit dans les sous-bois… c’est un jeune merle qui n’arrive pas encore à s’envoler.  Et l’inévitable discussion autour du « caca » des animaux 🙂 toujours riche d’enseignements insoupçonnés !

Et la Nature se réveille autour de toi…
Merci aux participants
pour leur curiosité et leur bonne humeur !

Atelier Adulte – mer 28 Mai 2014

Bravo à tous les apprentis-pisteurs qui ont trouvé le lieu de RDV les doigts dans le nez, en suivant les Brisées.
 
Durant la première partie de l’atelier, nous avons suivi et décortiqué de nombreuses traces et accumulé les hypothèses pour tomber d’accord : c’est un jeune brocard (=chevreuil mâle) qui a sauté les obstacles, gratté le sol en quête de glands, frayé le velours de ses premiers bois, déposé ses crottes en « moquette » et cassé divers bouts de bois jonchant le sol.  Il est passé récemment, après la pluie de la veille… sûrement un peu plus tôt dans la matinée.

La deuxième partie fût consacrée à l’éveil de notre ouïe pour mieux appréhender le paysage sonore qui nous entoure.  Séparés, immobiles, yeux fermés, nous avons assisté au réveil de la Nature et sommes réellement devenus invisibles !  La preuve : les écureuils batifolaient allègrement dans les branches à quelques mètres au dessus de nos têtes !
Découvertes de nombreuses autres traces sur le chemin du retour : martre, blaireau, et divers passereaux.
Clôture de l’atelier sur un pic-nic très convivial dans un rayon de soleil 🙂
 

MERCI à tous les participants ! 

Ateliers Nature – Vacances de Pâques 2014

Ateliers « Nature » pour les familles au Domaine de la Rhonie (Meyrals  24).
Tous les matins, un atelier différent dans les bois du Domaine.
Pour jeunes et moins jeunes ; touristes et locaux…
 
Pistage : initiation à cet Art ancestral à travers les surprises
que Dame Nature nous aura réservées.
 
Cabanes : fabrication en bois provenant de la même forêt.
 
Dessin : découvrir les secrets de la Nature en la re-créant.
 
Musique : immersion dans le paysage sonore environnant.
 
Fronde : fabrication, historique et lancers de châtaignes
avec cette très ancienne petite arme de jet.

A chaque atelier, un Prospectus original est distribué aux participant.
Astuce & Truc y proposent des exercices spécifiques
et un résumé des points forts de l’atelier.


Voir le Flyer